Imaginez un Londres d’époque victorienne alternatif. Des machines volantes parcourent le ciel, le métro existe, mais il fonctionne à l’énergie vapeur, comme les autres moyens de transport, les ordinateurs, toute la technologie y fonctionne, sans l’électricité bien de chez nous. Des luttes de pouvoir renversent l’ordre établi, la peste envahit les rues, les citoyens conjuguent le haut de forme et le masque à gaz. Le tableau est résolument « steampunk », un courant qui rassemble des œuvres allant du film La Ligue des gentlemen extraordinaires au dessin animé Le Château ambulant de Hayao Miyazaki.

D’où vient le steampunk ?
C’est un mot omniprésent dans les conventions, la bouche des amateurs de « cosplay » et de certains universitaires. Le steampunk est un courant esthétique, d’origine littéraire, ayant débordé sur d’autres supports à partir des années 1990. Il est le résultat de plusieurs phases de maturations : des siècles de fiction, un soupçon de Jules Verne, d’Herbert George Wells, une culture populaire qui émerge tout du long du XXe siècle ayant ces auteurs pour référence.
Les constantes sont les mêmes : la vapeur comme énergie (d’où steam, vapeur en anglais) et, souvent, un renversement des classes sociales (d’où punk). L’histoire du steampunk est celle d’une série de références : les bandes dessinées « pulp », l’équivalent graphique et anglophone des romans de gare, quelques écrits qui exploitent le genre avant même qu’il soit codifié… Le terme apparaît pour la première fois dans une lettre adressée au magazine Locus en 1987 par un trio d’auteurs. Le genre existait déjà, il a désormais un nom, et il aura bientôt une œuvre fondatrice : La Machine à différences, de William Gibson et Bruce Sterling, publié en 1990.

Source : http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/02/20/qu-est-ce-que-le-steampunk_4578572_4408996.html

Matériel utilisé : Fuji XT 10 objectif : XF 18-55 f/2.8-4.0 OIS – XC 50-230 f/4.5-6.7 OIS – XF 35 mm 2.0 R WR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.