Le quartier de Neerpede est un quartier et ancien hameau à l’Ouest d’Anderlecht (Région de Bruxelles-Capitale). C’est un morceau de 3,5 km² du Pajottenland, rural et protégé, paradoxalement délimité par le ring de Bruxelles.

En France, les graffiti issus de la tradition nord américaine (tags, graff, free style) côtoient les graffiti issus de la tradition ouest-européenne (collages, pochoirs). Les auteurs de ces graffiti sont appelés « graffeurs » ou « graffiti-artists » plutôt que « graffiteurs ». Au Québec, il n’est pas rare de les qualifier de « graffiti-artists » de « graffiteurs » ou de « writers », comme en anglais. Les mots-valise « calligraffiti » et « calligraffitiste », attribués à Bando dans Le Livre du graffiti n’ont pas été retenus par l’usage ni par le milieu se réclamant de cette forme d’art urbain. En anglais, on évoque le plus souvent ces peintres par le terme de « graffiti-artists », « writers » ou encore « aerosol-artists ». Lorsque le graffeur passe dans le domaine des créations légales, Monzon parle de « peintre en aérosol ».

Graffiti est le nom générique donné aux dessins ou inscriptions calligraphiées, peintes, ou tracées de diverses manières sur un support qui n’est pas prévu pour cela. Certains considèrent le graffiti comme une forme d’art qui mérite d’être exposée dans des galeries tandis que d’autres le perçoivent comme indésirable. Dans ses formes les plus élaborées, le graffiti est également une forme d’art graphique.

« 1 de 3 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *