Le cheval peut être utilisé dans toutes les situations possibles en forêt mais pour des raisons économiques et surtout des choix d’exploitation, il est généralement employé sur des chantiers délicats ou souvent inaccessibles aux machines.

Ces différents chantiers de débardage sont appelés les zones d’interventions privilégiées du cheval et sont :

  • Les zones humides : (tourbières, marécages) où seul le cheval est capable d’aller sans risquer de s’enliser ni de créer des ornières.
  • Les bords des cours d’eau : le cheval peut se déplacer le long des berges sans risques d’éboulement du fait de son faible poids (700 Kg en moyenne) alors qu’un tracteur fait au moins de 3 à 4 tonnes, de plus il n’écrase pas les plantes de ces berges indispensables à leur tenue.
  • Les premières éclaircies : c’est le seul moyen de débardage qui permet réellement l’exécution d’une coupe sélective (en laissant alors sur pieds les arbres d’avenir) dans les peuplements denses, on utilise pleinement la maniabilité du cheval pour sortir les bois.
  • Les terrains pentus : comme par exemple en montagne où le cheval franchira des pentes abruptes sans risque de verse contrairement au tracteur. Cependant, il se fatiguera beaucoup plus vite donc augmentera les temps de pauses.
  • Les landes : pour l’entretien des chemins.
  • Les sols sableux : où les machines ne peuvent pas circuler sans s’enliser.
  • Les forêts périurbaines : où l’on recherche la tranquillité du public qui sera sensible au non tassement des sols et au respect des chemins.
  • Les zones protégées : où la protection des espèces et donc du milieu est indispensable comme par exemple une espèce de plante insectivore « la drosera ».
  • Les futaies jardinées : sur tous les chantiers où la préservation des semis est primordiale, la maniabilité du cheval permet donc d’éviter les zones de régénération.
  • Toutes les zones où la préservation du sol est obligatoire : comme par exemple les parcs, jardins classés et les châteaux.
  • Les petits chantiers : où la quantité de bois à sortir est faible.

Source : http://equi-debardage.com/?debardage-au-cheval-zones-d-intervention

« 1 de 4 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *