Le débardage à cheval consiste à remplacer les machines par des chevaux de trait pour déplacer le bois coupé. Il s’impose comme mode alternatif et résolument moderne de travaux forestiers. Un moindre impact sur les sols, le cheval, couplé au travail de l’homme, permet de travailler dans les forêts tout en préservant la qualité productive des sols. « Lorsqu’un engin à moteur pénètre dans une forêt, il tasse le sol qui devient étanche, voire stérile », explique François Biocalti.

«Le cheval occasionne peu, voire aucun dégât lors de son passage : pas d’arrachement de la régénération naturelle, pas de formation d’ornière, pas de tassement des sols », complète-t-il. Atout non négligeable, le cheval est aussi une énergie non polluante.

Source : http://www.pefc-france.org/articles/debardage-cheva

« 1 de 3 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *