Les 21 et 22 février 2015 dès 14h, les Marolles vont se colorer de costumes traditionnels vénitiens. Le carnaval « Les Belles et Beaux » sera calme et élégant avec des masques, des chapeaux et autres tissus grandioses. Samedi, le cortège partira de la rue haute pour aller saluer Manneken Pis revêtu du costume de « Casanova » à 15h30. Les festivités s’achèveront ensuite à l’hôtel de ville. Dimanche, le cortège déambulera dans le quartier des Marolles où régnera une atmosphère très italienne.

Les Marolles (en néerlandais : de Marollen) sont un quartier populaire, historique et touristique de Bruxelles qui s’étend du palais de justice (place Poelaert) à l’église de la Chapelle. Le quartier inclut en particulier la place du Jeu de balle bien connue pour son marché aux puces qui a lieu tous les matins, la rue Haute, la rue Blaes et la cité Hellemans. En son sein, on trouve l’hôpital Saint-Pierre installé depuis le Moyen Âge, d’abord comme léproserie. Reconstruit plusieurs fois au cours des âges, c’est aujourd’hui un grand hôpital ultra moderne, à nouveau reconstruit au début du xxie siècle et dont une des vocations est d’apporter des soins aux plus défavorisés, sans que cela soit exclusif.

Le quartier des Marolles n’a aucune existence administrative. C’est le quartier du parler vrai du brusseleer et de la zwanze. Le quartier des Marolles a toujours accueilli les habitants les plus défavorisés de la capitale mais aussi les plus épris de liberté. C’est dans les Marolles qu’éclatent les premières luttes urbaines pour une rénovation respectueuse du tissu urbain et social. Aujourd’hui encore ce quartier bruxellois est habité par des artisans, des travailleurs allochtones et des personnes âgées. Plus d’un tiers des habitations sont des logements sociaux.

« 1 de 7 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *